Athénée Royal d'Esneux Athénée Royal d'Esneux rue de l'athénée, 6 4130 Esneux ar.esneux@sec.cfwb.be
Accueil
  Généralités  
Etudes
Projets
Activités
Voyages
Rhétos
Théâtre
Amicale
Profs
Elèves
Anciens
Fondamental
Calendrier
Contact
Activités à l'Athénée royal d'Esneux
 
Mardi 28 février 2012 Visite du site de La Malagne
 

Excursion à Malagne
sur le site gallo-romain
par les latinistes de 1re et 2e années

Accompagnés de Romain Pasteger
Pascal Pirretz, Bill, Anne-Catherine Rambeaux, et Gaëlle Georis

La Malagne (Rochefort) est le nom moderne d'un site qui vit se développer une villa romaine entre 50 et 275 ap. JC. Durant l'Antiquité, cette "ferme" possédait plusieurs étables, une forge, un moulin, une boulangerie... bref, tout ce qui était nécessaire à une exploitation autonome. Il ne faut bien entendu pas oublier l'impressionnant corps de logis, une magnifique demeure de plus de 100 m de long, avec des colonnades, plusieurs salles à manger et même des thermes!

C'est là-bas que les élèves de première et deuxième année du cours de latin se sont initiés à l'archéologie: ils ont découvert le caractère expérimental de cette discipline avec la reconstitution de bas-fourneaux gallo-romains; ils ont appris à dater une pièce de monnaie grâce à l'effigie de l'empereur; ils ont fait connaissance avec les types d'animaux utilisés par les occupants du lieu il y a 2000 ans, du moins au travers des espèces modernes les plus ressemblantes; ils ont exploré les ruines de la domus - la maison du maître - vieilles de presque 2.000 ans; ils ont vu comment le grain était récolté, trié, broyé, tamisé sans machine ni électricité, comme au temps des Romains! Bref, la journée fut riche en informations et en explorations mais ce n'était pas tout.

En effet, l'originalité de la Malagne est de proposer des ateliers interactifs et ludiques, ainsi que des reconstitutions qui donnent à voir la villa comme elle aurait pu se présenter à l'époque. Nos élèves ont donc été initiés au travail de la forge, en martelant un clé à la manière des gallo-romains. Malgré un fer chauffé à 600 degrés, ils gardèrent leur sang-froid, sous l'oeil avisé de Jean, le forgeron du site. Ils ne manquèrent pas d'énergie pour actionner le soufflet, et ainsi permettre un travail continu. L'expérience de cette journée leur a apparemment bien plu et beaucoup sont prêts à rependre la machine à remonter le temps, pour une autre escapade dans l'Antiquité, qui n'a décidément pas fini de nous surprendre.

Romain Pasteger

 

Pour télécharger les photos

 

 

 

 

 

 



©2004 Copyright AREsneux - Réalisation : Georgette Sante & Laurent Dasthy