Athénée Royal d'Esneux Athénée Royal d'Esneux rue de l'athénée, 6 4130 Esneux ar.esneux@sec.cfwb.be
Accueil
  Généralités  
Etudes
Projets
Activités
Voyages
Rhétos
Théâtre
Amicale
Profs
Elèves
Anciens
Fondamental
Calendrier
Contact
50e anniversaire
 
18 février 2006 Discours de Madame Simonet, Ministre
 

Madame la Préfète,
Monsieur le Directeur,

Cinquante ans d'existence!C'est dans la vie d'un homme ou d'une femme: la force de l'âge!Celui de la maturité où l'on est vraiment en possession de la plénitude de ses moyens, où l'on a déjà fait ses preuves.

C'est dire qu'au-delà des actes et des réalisations de chacun, l'institution que nous fêtons aujourd'hui honore cinquante ans de travail individuel et collectif au service de plusieurs milliers de jeunes par des centaines d'enseignants qui oeuvrent et ont oeuvré dans les différents secteurs de l'Athénée.

D'autres, mieux que moi, peuvent retracer en historiens le chemin parcouru, mettre en évidence les grandes figures qui ont leur part de légende, les personnalités qui sont passées dans ses murs ou dans les pavillons du début et y ont forgé leur personnalité.Comment les citer tous?En citer l'une ou l'autre relève à coup sûr de l'arbitraire ou de la sélection subjective. Mais la Ministre de l'Enseignement Supérieur que je suis ne saurait passer sous silence que Monsieur Bernard RENTIER, le Recteur de l'Université de Liège, compte parmi les Anciens de l'A.R.E.

50 ans c'est aussi souvent l'occasion de tourner la tête et regarder le chemin parcouru pour encore mieux regarder devant et comprendre, dessiner le futur.
L'Athénée doit poursuivre et actualiser sans cesse ses actions à travers des projets qui assurent son rayonnement et qui, par leur pertinence, suscitent l'espoir chez les jeunes de notre région. Les initiatives en matière de protection de l'Environnement et de Développement durable, dont la renommée dépasse largement l'Ourthe-Amblève, en sont une belle illustration, mais non l'unique ...

Aujourd'hui plus qu'hier, l'école est chargée de toutes les espérances et de toutes les craintes à la fois : le décrochage scolaire est une réalité, la responsabilité parentale s'étiole parfois, la culture de l'échec est trop pressentie, l'enseignement tout entier se voit parfois contesté, de l'intérieur comme de l'extérieur.

Mais aujourd'hui plus qu'hier, l'école se doit  de relever ces défis en développant une pédagogie particulièrement attentive.
Attentive aux aspects humains, relationnels et socio-affectifs, attentive aussi au contexte socio-économique et régional, attentive encore au monde de demain qui se dessine chez nous en Belgique et dans le monde, attentive à la compréhension de celui qui est différent et u respect de l'autre.

Paradoxalement, alors même que la collectivité éclate, que la famille s'atomise, que le travail évolue si vite et trop souvent vient à manquer, c'est vers l'école que l'on se tourne que l'on demande de "recoller les morceaux", de "boucher les trous", d'indiquer la voie.
La tâche est énorme !

Qui mieux qu'une école à taille humaine et de "proximité" encrée dans sa région pourrait faire mieux pour former, génération après génération, des hommes et des femmes responsables, épanouis, acteurs du devenir d'une société que l'on souhaite pour tous plus développée, plus juste et plus équitable ?

En vous livrant ces quelques réflexions, je me réjouis avec vous que cet anniversaire soit l'occasion de:

  • remercier ces innombrables formateurs qui se sont succédé à l'athénée royal d'Esneux;
    féliciter les artisans du dynamisme actuel  dont fait preuve l'athéné;
  • souhaiter plein succès à ceux aujourd'hui puis demain en feront un outil plus performant encore au service de notre région et de nos habitants et d'une des tâches les plus difficiles et les exigeantes: éduquer et enseigner;
  • enfin, vous fixer rendez-vous à toutes et à tous dans cinquante ans pour la célébration du Centenaire

Marie-Dominique  SIMONET

©2004 Copyright AREsneux - Réalisation : Georgette Sante & Laurent Dasthy