Athénée Royal d'Esneux Athénée Royal d'Esneux rue de l'athénée, 6 4130 Esneux ar.esneux@sec.cfwb.be
Accueil
  Généralités  
Etudes
Projets
Activités
Voyages
Rhétos
Théâtre
Amicale
Profs
Elèves
Anciens
Fondamental
Calendrier
Contact
Expo Sciences 2009
 
13 & 14 mars 2009 Le Cormoran, le pêcheur et les poissons
ou permis de pêche pour le cormoran?
 

Les 13 et 14 mars derniers a eu lieu au Heysel la 21e  Expo-sciences organisée par les Jeunesses scientifiques de Belgique. Un groupe d’élèves de 2e option sciences de l’Athénée royal d’Esneux y ont présenté un stand sur la problématique du cormoran:

"Le cormoran, le pêcheur et les poissons ou permis de pêche pour le cormoran?"


Cet oiseau aquatique, piscivore, est au centre d’un débat entre les ornithologues et les pêcheurs. Les premiers sont très contents que les mesures de protection aient permis de sauver cette espèce en voie de disparition et les seconds maudissent la prolifération de ce viking noir qui dépeuple rivières et étangs. Comme nous l’explique Stany, un élève du groupe, "la polémique ne date pas d’aujourd’hui; en effet elle existait déjà au temps de Jean de La Fontaine qui en avait fait une Fable Le cormoran et les poissons".

A l’aide du cormoran hollandais empaillé, prêté aux élèves par Dirk Claesen, taxidermiste à Hasselt, Victor décrit le plumage ; ensuite par une petite expérience avec une plume et de l’eau, il explique pourquoi le cormoran est un excellent plongeur. Jérôme, qui est aussi pêcheur, nous parle de l’alimentation: "il mange environ 500 g de poissons par jour, il l’avale entier la tête en bas et régurgite ce qu’il ne peut pas digérer comme le font les rapaces".

Pour Sébastien, admirateur des oiseaux et élèves en 2eimmersion anglais,  le mode de vie du cormoran n’a aucun secret. Il en explique les grandes lignes aussi bien en français qu’en anglais: "C’est un oiseau migrateur qui a tendance à se sédentariser là où il trouve de la nourriture. Il vit en groupe et forme des dortoirs. En Wallonie on compte 39 dortoirs et 4 sites de nidification alors qu’en Flandres on a dénombré 47 dortoirs et 16 sites de nidification". Les visiteurs peuvent observer un nid ainsi que des imitations d’œufs réalisés grandeur nature par les élèves de 6e TS de l’Athénée.

C’est Cyril, qui a le mot de la fin: " Par cette étude, nous avons compris que finalement les pêcheurs et les ornithologues ont plus d'intérêts communs que divergents, à condition de dépasser le stade "ornithologue+cormoran contre pêcheur+poisson".
Plutôt que de se déchirer sur les supposés méfaits du cormoran, pourquoi ne s'uniraient-ils pas dans le combat pour le maintien de la biodiversité des zones humides? Car c’est là que réside le problème. La destruction des berges, les canalisations, les diverses pollutions et autres exploitations touristiques excessives de nos rivières (kayaks), favorisent la prolifération du grand cormoran qui est un excellent nageur, plongeur et chasseur face auquel le poisson qui n’a plus de refuge n’a aucune chance de s’en sortir!"

Action contre le cormoran: peut être, si nécessaire…

Action pour améliorer les biotopes: OUI, OUI, OUI!

.

 

 
©2004 Copyright AREsneux - Réalisation : Georgette Sante & Laurent Dasthy