Athénée Royal d'Esneux Athénée Royal d'Esneux rue de l'athénée, 6 4130 Esneux ar.esneux@sec.cfwb.be
Accueil
  Généralités  
Etudes
Projets
Activités
Voyages
Rhétos
Théâtre
Amicale
Profs
Elèves
Anciens
Fondamental
Calendrier
Contact
La réserve naturelle - Les chauve-souris - La chouette effraie - L'Euro - Echanges linguistiques
Rétrospective

Une réserve naturelle à l'école

 

L'Athénée Royal d'Esneux a métamorphosé une de ses pelouses en réserve naturelle éducative. Du verger à la mare, au fil des ans, les projets fleurissent. Tout Bénéfice pour les enseignants, les élèves et la nature.

Les premières neiges de l'hiver sont tombées sur l'Athénée Royal d'Esneux, école couché entre l’eau tranquille de l’Ourthe et les forêts Beaumont, site reconnu Natura 2000. Aujourd’hui la nature semble endormie, terrassée par les 10 degrés sous zéro. Pourtant, la biodiversité est bien là. Partout. Jusque dans les projets phares de cette école secondaire générale, technique et professionnelle. Comme cet ancien coin de jeux jouxtant le terrain de foot et transformé il y a près de 15 ans en réserve naturelle éducative. Chaque année, il s'est enrichi de nouveaux projets, de nouvelles idées, portés et mis en œuvre par les élèves et madame de Bouharmont, professeure de sciences aujourd'hui à la pension.

«Cela a commencé par la plantation de cette haie vive sauvage, composée de dix espèces d'arbres indigènes, pour un projet de protection des chauves-souris et des chouettes effraies, explique Sylvie Bossrez, enseignante de chimie et biologie au degré supérieur. Puis, nous avons reçu un des 5 prix décernés lors du concours ErE (2008) de la Communauté française, ce qui a notamment permis aux élèves de 4 eG de planter les arbres fruitiers, en suivant les conseils préalables d'un jardinier. Le but est de faire des collations intelligentes avec la section cuisine et de vendre les fruits dans le magasin géré par les élèves». A quelques pas, au bord de la prairie fleurie et au pied des nichoirs, dort une mare. Des panneaux didactiques en décrivent la flore (nénuphars, élodées du Canada, petites lentilles d'eau, iris, etc.) et la faune (gerris, éphémères, libellules, grenouilles, tritons, salamandres, etc.). «Ces panneaux, tout comme ceux placés devant les arbres, ont été réalisés par les élèves, continue l'enseignante, traduits en anglais dans le cadre de l'immersion. Ils constituent un sentier didactique qui avait été soutenu il y a deux ans par le projet Canal Nature» (lire ci-dessous).

Un outil éducatif

La réserve éducative est essentiellement entretenue par les générations successives d'élèves de 2e, option «biotope». Et elle est exploitée tout au long de l'année par l'ensemble des profs de sciences. Il faut dire que cela nourrit parfaitement le programme tout au long du cursus. Pour le 1er degré, les thèmes concernés sont le milieu, l'arbre, les clés de détermination, le réveil de la végétation. Puis, le module «merci les plantes » en 4e, les cellules en 5e (à l'aide d'un microscope), l'écologie en 6e. Et les profs de français ou d'art? Ils se sont un peu moins investis, même si l'endroit invite à l'expression. Cela va d'ailleurs probablement changer. Luc Lorenzi, le successeur de madame de Bouharmont, vient d'être sélectionné une nouvelle fois pour un projet Canal Nature: «les élèves de 2e en option mixte "sciences - expression verbale" ont imaginé réaliser des animations sur le thème de la mare à destination des élèves des autres classes, et également pour des groupes extérieurs à l'école: écoles primaires, groupes de jeunes, homes.. »

Début 2010, les élèves ayant remporté la bourse vont donc aménager un local à côté de la mare afin d'y réaliser une partie des animations; ils vont surtout devenir des «animateurs scientifiques» en herbe, non seulement grâce aux apports du cours de sciences, mais également en travaillant l'expression et la mise en scène avec mademoiselle Bricteux, leur prof d'expression verbale, ou encore en suivant l'expertise du Centre Régional d'Initiation à l'Environnement de Liège. De quoi, peut-être, éveiller des vocations dans le domaine de l'éducation à l'environnement.

Projet Canal Nature

«L'objectif de permettre aux jeunes en cadre scolaire ou non, de s'approprier un coin nature»,  explique Xavier Dallenogare, coordinateur de l'appel à projets Canal Nature lancé par Green. Les projets sont donc sélectionnés sur base de ce critère: que les jeunes en soient porteurs ou acteurs. Autre critère: que le projet sensibilise aussi au-delà du groupe, par une communication et des collaborations vers l'extérieur. Enfin, il faut évidement qu'il y ait un plus pour la nature. «Le projet de l'Athénée d'Esneux répond à tous ces critères, continue Xavier, mais ce qui est remarquable, c'est que cela fait plus de dix ans que cela dure, alors 'que les profs et les élèves d’hier  ne sont plus ceux d'aujourd’hui . C'était une pelouse, elle est devenue réserve. Et ils continuent de la faire évoluer, en investissant dans l'animation du lieu».

Un article de Christophe DUBOIS

Contacts: Green - 02 893 08 17 - www.assembleedesjeunes.be/Canal Nature

©2004 Copyright AREsneux - Réalisation : Georgette Sante & Laurent Dasthy