Poème en wallon díOscar Colson
à méditer...
LíAN 1905, LI 21 DE MEÛS DíMAY
CIST ABE A STU PLANTE
PO-Z-ACSEGNI LES PTITS,PO 
FE TÛSER LES GRANDS
ET PO DIRE A TURTOS :
AINMEZ LES ABES,RESPECTEZ-LES
POL BETE ET LíHONNEUR DE PAYÎS.
QUI QUíVOS SEYESSES,LES ABES ONT AHOÛTE
VOS DJEÛS DíEFANT,VOS AMOÛRS DI DJÔNESSE
VOS RIPWES BIN GANGNI.
I ONT VEYOU TOTES VOS JÔYES,TOTES
VOS PONNES
I DMEÛRRONT CO QWAND VOS 
ARREZ PASSE
PO DíNER LEÛZ OMBE, LEÛS FLEÛRS, 
LEÛS FRUTS
ASCIS QUI VINRONT APRES VOS.
A QUI LES SET LOUKÎ, I DíNET 
DES BONS EXIMPES
I SONT SOLITES, HONETES ET DOUS.
I DíNET LEÛ FRUT SORLON TOT LEÛ
POVWER
SINS QWERI PO QUI CíEST ET SíON l'ACOMPTRÊT MAY.
I FET LEÛ DVWER, QU'ON LíSEPE 
OU NIN
ON HOURLE PASSE : 
I RINDET LíBIN POL MA.
LI DJOU QUI TOT LíMONDE 
FRE COME ZELS
LI TERE TOÛNRE PUS JOYEÛSíMINT.
LíAN 1905, LE 21 DU MOIS DE MAI
CET ARBRE A ÉTÉ PLANTÉ
POUR ENSEIGNER AUX PETITS, POUR FAIRE PENSER LES GRANDS
ET POUR DIRE À TOUS:
AIMEZ LES ARBRES, RESPECTEZ-LES
POUR LA BEAUTÉ ET L'HONNEUR DU PAYS.
QUI QUE VOUS SOYEZ, LES ARBRES ONT ABRITÉ
VOS JEUX D'ENFANT, VOS AMOURS DE JEUNESSE
VOTRE REPOS BIEN GAGNÉ.
ILS ONT VU TOUTES VOS JOIES, TOUTES 
VOS PEINES
ILS SERONT ENCORE LÀ QUAND VOUS 
SEREZ MORT
POUR DONNER LEUR OMBRE,LEURS FLEURS, LEURS FRUITS
A CEUX QUI VIENDRONT APRÈS VOUS.
A QUI SAIT LES REGARDER,ILS DONNENT 
DE BONS EXEMPLES
ILS SONT SOLIDES, HONNÊTES ET DOUX.
ILS DONNENT DU FRUIT SELON LEUR POUVOIR
SANS SAVOIR POUR QUI C'EST ET SI L'ON EN TIENDRA COMPTE.
ILS FONT LEUR DEVOIR, QU'ON LE SACHE OU NON.
UN CONTRE-TEMPS SURVIENT : 
IL REND LE BIEN POUR LE MAL
LE JOUR OÙ TOUT LE MONDE
FERA COMME EUX
LA TERRE TOURNERA PLUS JOYEUSEMENT.

Retour page précédente