Athénée Royal d'Esneux Athénée Royal d'Esneux rue de l'athénée, 6 4130 Esneux ar.esneux@sec.cfwb.be
Accueil
  Généralités  
Etudes
Projets
Activités
Voyages
Rhétos
Théâtre
Amicale
Profs
Elèves
Anciens
Fondamental
Calendrier
Contact
Une histoire d'amour - Rétrospective - Voici Philippe - Avis des artistes - Projets
 
Le théâtre d'Emile-Henri Genon
 
1959 L'Affaire de la rue de Lourcine de Labiche
avec Colette Simon.
1960 Les Boulingrins de Courteline
avec Colette Simon.
  Androcles et le Lion de Bernard Shaw
avec (notamment) Michel Veilelsse, Tarcilla Vettoretti, Benoît Lekeux, Bernard Rentier (dans le rôle titre), Michel Vrancken (dans le rôle du Lion), etc.
 

Les Fourberies de Scapin de Molière
avec Emile Genon dans le rôle de Scapin et Yvon Cornet (photo) dans le rôle de Géronte.

1964 Les justes d'Albert Camus
avec Bernard Rentier qui est devenu la "star" d'Emile Genon pendant ses études secondaires, mais aussi Michel Veillesse, Maggy Mathieu, Michel Vrancken..
  Knock ou le triomphe de la Médecine de Jules Romains (avec Bernard Rentier dans le rôle titre et l'équipe habituelle Michel Veillesse, Maggy Mathieu, Michel Vrancken).
  L'école des Pères de Jean Anouilh avec Joëlle Stilmant, Marie-Rose Klostermeyer, Michel Veillesse, Guy Harmel et Emile Genon.
 

Les jours heureux de Claude-André Puget
Plus de 450 personnes ont assisté à cette pièce pleine de profondeur, d'humour et d'émotion magistralement interprétée par les élèves de l'Athénée d'Esneux sous la direction d'Emile-Henri Genon (décors de Guy Harmel).
Sur cette photo, de gauche à droite: Ali Désiron, Edith Salvé, Emile Genon, Myriam Lenaerts, Michel Champon et Félix.

  Le malade imaginaire de Molière avec Michel Vrancken dans le rôle titre, Michel Veillesse était le docteur Diafoirus, Guy Harmel, Thomas Diafoirus, Monique  Raskin en Toinette et Emile Genon jouais Béralde.
  L'année du Bac de José-André Lacour avec Nadine Genon, Michel Champon, Edith Salvé, etc. Ce fut le dernier spectacle dans les anciens bâtiments.
  Antigone de Jean Anouilh
  Le Bourgeois Gentilhomme de Molière
Chorégraphie de Claudine Kirch.
  Un barrage contre le Pacifique de Marguerite Duras
avec une chorégraphie de Claudine Kirch.
   

Extrait du message d'Emile-Henri Genon

"J'avais à cette époque une équipe très solide et fidèle. Lambert Lemaire, à l'époque propriétaire et directeur du Théâtre du Trocadéro, m'avait demandé de m'occuper d'une troupe de théâtre pour enfants qui donnait ses spectacles le mercredi après-midi. J'ai entraîné dans cette aventure plusieurs membres de ma troupe d'Esneux, notamment Michel Veillesse, Michel Vrancken et Maggy Mathieu, une de mes plus fidèles et talentueuses. Tout au long de ces années, j'ai été secondé par Denise Sainlez (décors), Guy Harmel (décors, photos et rôles)J'ai au début des années 70, cédé le flambeau pour 2 ou 3 ans à Guy Harmel. J'ai recommencé avec "L'Ecole des Pères" de Jean Anouilh, ensuite "Les Jours heureux" de Claude-André Pujet et "L'Année du Bac" de José-André Lacour. Nous avons ensuite déménagé dans les nouveaux locaux et là nous avons monté "Le Bourgeois Gentilhomme" et "Un barrage contre le Pacifique" de Marguerite Duras. Claudine Kirsch s'était chargée de la chorégraphie de ces deux spectacles. Tout ceci sauf erreur ou omission... Des photos ? Il en doit rester qui traînent quelque part dans mes archives. Je ne les ai pas encore retrouvées.Par ailleurs, avec le temps, elles sont maintenant de très mauvaise qualité.

J'ai pu donner l'occasion à quelques jeunes de "se frotter" au théâtre professionnel en les faisant distribuer aux "Comédiens Associés" dirigés par mon amie Jeanine Robiane, gloire de notre théâtre. Inversément, quelques amis professionnels m'ont quelquefois fait le plaisir de venir jouer avec nos jeunes. Ce fut le cas notamment de Suzy Vanina (Suzanne Brumioul), Régne Darly (Elisa Compère) et Jean Balthasart.

La morale de cette histoire ? L'activité théâtrale a tissé entre les élèves et entre les élèves et moi des liens qui dépassent ceux d'une relation elève-èlève ou élève-prof.  Quand, par hasard, j'en rencontre l'un ou l'autre, ce n'est pas de l'école dont nous parlons, mais des heures passées à préparer un spectacle. Certains en ont même fait leur métier: Michel Champon dans le théâtre, Nadine Genon dans l'audio-visuel. Vivre sa passion : peut-on rêver destin plus enviable?"

   
Pour ceux qui souhaite avoir des nouvelles de Monsieur Genon, sachez qu'il est un pensionné assez actif: Il m'écrit: "... je me trouve souvent en Belgique pour des séjours de courte durée car je me consacre beaucoup au théâtre en langue wallonne pour lequel j'ai beaucoup d'affection. J'écris, je suis joué, je remporte des prix, je dois être présent. En outre, depuis septembre, je préside une commission créée par la députation permanente de la province de Liège. Je dois voir 21 troupes, plus les réunions, les festivals,etc. Je suis aussi conférencier pour les services culturels de la province et cela me donne l'occasion de rencontrer régulièrement une ancienne élève d'Esneux, Anne-Marie Henry, la fille d'une de nos institutrices trop tôt disparue. J'habite depuis septembre une petite habitation, face à la mer, à l'à-pic de la première falaise de la Côte d'albâtre qui va jusqu'à Etretat. Un coin que nous connaissions bien et qui nous attirait...."
   

Je remercie vivement Monsieur Genon d'avoir consacré une partie de son précieux tempsà retracer une rétrospective la plus complète possible de son activité "Théâtre" à l'Athénée royal d'Esneux.

Comme pour toutes les pages historiques, je remercie toutes les personnes qui me feront parvenir, qui une précision ou une date, qui une photo (scannée ou à scanner), permettant d'étoffer ce site.
 
G. Sante
©2004 Copyright AREsneux - Réalisation : Georgette Sante & Laurent Dasthy